Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Barbara SOUFFIR
Soutenu juin 2015
 
  "Le Dedans et le Dehors : La place de musicothérapeute dans la triade Parent-Enfant-Soignant a l’hôpital pédiatrique."

Mention
Très Bien avec Félicitations du Jury

 
Résumé

Quand la fondatrice de l'association "Joue-Moi de La Musique" m'a demandé si j'étais prête à être confrontée à des enfants très souffrants à l'hôpital Necker-Enfants Malades, j'ai répondu qu'ayant moi-même été une enfant habituée de l'hôpital, j'étais prête à cela depuis longtemps. Je n'ai pas mal vécu l'hôpital. J'y ai été bien accueillie et bien soignée. Et c’était mon souhait d’accompagner les enfants hospitalisés aussi bien, voire mieux que je l’ai été moi-même. Car pour la plupart des enfants, l’hospitalisation reste une épreuve.
L'hôpital est un lieu anxiogène. Il fait resurgir des peurs archaïques, abat les barrières de la pudeur, révèle notre dépendance, notre vulnérabilité. Il a l'image de l'endroit où l'on naît, et où l'on meurt. L'hôpital unit le patient et le soignant dans un rapport humain singulier et intime, mais l'hôpital pédiatrique a une particularité : le ou les parents s'ajoutent à cette relation duelle. Il y a donc trois entités humaines qui tentent de communiquer dans un lieu où les émotions et les sensations sont à fleur de peau. Ce qu'on appelle « le triangle de la pédiatrie », connectant enfant, parent et soignant. Ce qui se joue pour chacun lors de l'hospitalisation n'est pas forcément lié à la maladie, car pour les familles, c'est souvent la séparation qui est l'origine des peurs et des souffrances. Parallèlement au corps physique, le corps familial est mis à rude épreuve. Les soignants de l'hôpital accueillent et reçoivent
ces familles dans la douleur. Ils vivent quotidiennement au rythme de ces ruptures, s'accrochant à leur savoir-faire technique et à leur professionnalisme. Si le patient ne doit pas être considéré comme sa maladie, le soignant ne doit pas être considéré non plus comme un geste technique. Ce sont des sujets, vivant ensemble une expérience difficile.

J'ai constaté tout ceci avec un regard humain, et non avec un regard de musicienne ou de thérapeute. Découvrant les mondes qui structurent la vie hospitalière, j'ai cherché ma place dans l'hôpital et dans ce triangle de la pédiatrie.
Ce mémoire traite principalement de cette recherche à travers un cheminement atypique entre les séances improvisées de la salle de pré-anesthésie jusqu'aux séances délicates données en centre de soins pour les maladies dermatologiques rares. À l'aide de mes outils (voix, percussions, guitare, répertoire de chansons, mais aussi l'humour !), j'ai construit une approche, j'ai tissé des liens et ai défini peu à peu ma démarche : chercher à reconstruire un espace intime et protecteur pour tous, et favoriser le lien thérapeutique entre enfant, parent et soignant. Si la musique est un son intérieur qui finit par s'exprimer, peut-elle créer un lien entre la maison et l'hôpital ? Entre la maman et l'infirmière ? Entre le corps contraint et le corps libre ? Entre le dedans et le dehors ?

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info