Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Nicolas GRANELET
Soutenu juin 2015
 
  "De l’improvisation a la création pour une reconstruction interne"

Mention
Bien

 
Résumé

Les effets de la musique sur l’être humain ne sont plus à démontrer, il y a maintenant derrière nous des siècles d’utilisation de la musique à des fins thérapeutiques, (psychologiques, mieux-être physique). Ce qui m’intéresse particulièrement, et que je vais développer tout au long de cet écrit, est l’essence même de la musique ainsi que son action primaire sur nos fonctions neurologiques et sur notre développement psychique.
Au travers de ces recherches, je vais tenter d’observer comment l’improvisation, dans une optique de création, pourrait contribuer à la reconstruction interne d’enfants schizophrènes en atténuant une partie de leurs symptômes.
En utilisant les fondements de notre système musical, mais tout en gardant une approche thérapeutique ainsi qu’un champ d’application ciblé, je vais énoncer, analyser des faits et des théories, proposer mes idées et points de vue afin de comprendre comment la musique agit sur notre corps, et comment elle peut opérer sur des personnes atteintes de troubles psychiatriques.
Je vais également proposer une réflexion sur la créativité en évoquant ses principes et ses bienfaits ainsi que sur les procédés psychologiques de l’improvisation et leurs relations à l’art brut, en établissant une passerelle entre improvisation, besoin de création et construction de soi. Une analyse de l’acte de créativité en particulier musical et de ses étapes de réalisation nous éclairera sur ses effets tout au long du processus. Le musicien 
lorsqu’il joue, ne produit pas un simple assemblage de sons physiques, l’activité musicale induit une activité vitale se rapportant au fond de la vie. On pourra observer comment le patient prend possession du langage musical sans y être initié, l’agence, le structure et le transcende afin de projeter une image précise de son état psychique. Les questions d’induction musicale ainsi que les différences de perception se poseront afin de rentrer dans un échange patient/thérapeute positif qui permettrait la reconstruction d’un être intérieurement morcelé.
Je commencerai mon écrit par une partie théorique visant à présenter la pathologie étudiée pour en comprendre le fondement et les évolutions médicales possibles. J’y ajouterai des recherches ciblées sur les notions de créativité en analysant l’acte en lui-même ainsi que ses champs d’application musicaux et par analogie ses effets sur le patient.
J’ai eu la chance de pouvoir effectuer mon stage au centre hospitalier de Brive-la-Gaillarde dans le service de pédopsychiatrie dans des conditions très favorables à mes recherches. La deuxième partie de ce mémoire sera consacrée au déroulement de mon stage en institu- tion ainsi qu’à l’analyse clinique d’un enfant schizophrène avec lequel j’ai pu partager et échanger autour de la musique dans une quête de mieux être. Durant cette année scolaire passée avec lui, j’ai pu mettre en application les points traités plus haut pour tenter d’apporter une réponse à mon hypothèse de départ.


 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info