Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Monira BOUCENNA
Soutenu juin 2018
 
  « J'écoute donc je suis, je t'écoute donc tu es »

Mention
Très Bien

Avec les félicitations du jury

 
Résumé

Si nos sens peuvent nous tromper et qu'il est possible de douter de tout, comme sous entendrait un certain Descartes, en revanche Bergson lui, préfère se fier à nos sens et va même jusqu'à inciter l'homme à utiliser ses sens plutôt que son intelligence. Car l'accès à la réalité serait plus, ou mieux perceptible par nos sens, et l'intelligence et le raisonnement nous feraient prendre de la distance avec la réalité. « Percevoir, dit Bergson, finit par n'être plus qu'une occasion de se souvenir. » De se souvenir ou de réfléchir ? Entre les deux grands penseurs que sont Descartes et Bergson, toute la différence est là. Qu'on réfléchisse ou que l'on se souvienne, ils nous amènent à penser d'une autre façon ce que l'intelligence seule imaginait de concevoir. La philosophie de Descartes tout comme celle de Bergson propose de trouver un équilibre entre ces deux positions adverses, celle de la perception et celle de la réflexion. J'irai jusqu'à dire que la distance qui nous sépare de nos patients, et en particulier ceux que j'ai pu côtoyer lors de mon stage pratique au sein d'un hôpital psychiatrique de jour et souffrant de troubles mentaux, est peut-être le lieu de ce que nous appelons folie. Car si leur perception les fait accéder à un monde auquel nous n'avons pas accès, peut-être est-ce la réflexion qui nous en empêche, se heurtant à ses limites de conception. Peut-être que le mariage et le consensus entre les pensées de Descartes et Bergson sont la clé d'un monde où toutes les formes d'intelligences se reconnaissent et communiquent entre elles, un monde où chacun existe comme il perçoit le monde et fait exister l'autre dans sa perception du monde. Tout comme l’art en général, la musique est la connaissance sensible plutôt que la science exacte de l’homme. C’est-à-dire qu’elle s’adresse plus particulièrement à ses sens. C'est en cela que la musicothérapie, en utilisant la musique et ses éléments, peut être un des moyens d'accéder à des sphères de l’homme presque inexplorables et peut provoquer des effets inattendus. C’est pour toutes ses raisons que la musicothérapie participe à la quête de sens et de reconnaissance car, en accédant à ses sens elle s’adresse directement à son âme. Et, s’adresser à l’âme d’un homme, tout comme la psychiatrie le fait celle-ci étant la médecine de l’âme, c’est reconnaître la personne en tant que telle. Et quiconque, patients ou non, a besoin de trouver du sens à sa vie et a besoin d’être reconnu. C'est cela que je vais tenter de démontrer à travers ce travail de longue haleine, semé d'embûches et de remises en question mais tout aussi passionnant.

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2018/2018    www.musicotherapie.info