Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Benoit MARISSAL
Soutenu juin 2017
 
  "Faciliter l'entrée en synchronie avec des enfants polyhandicapés ou autistes grâce à l'association de la Musicothérapie et de l'Equithérapie"

Mention
Très Bien

 
Résumé

Toute notre organisation de vie, dans notre corps biologique et dans notre relation avec les autres, est basée sur des cycles rythmiques et synchroniques qui se mettent en place dès la conception. Mais pour vivre une vie dite « équilibrée » encore faut-il avoir les capacités nécessaires pour orchestrer nos pensées et nos mouvements d’une façon harmonieuse.
Le mouvement perpétuel de la vie est parfois irrégulier, voire impossible à contrôler pour certains enfants souffrant de maladies handicapantes, sur le plan moteur, sensoriel et mental. En tant que futur musicothérapeute, il m’est apparu intéressant de faire le parallèle entre ce qui est vital dès la conception de l’être humain et les bienfaits de l’utilisation de la musique pour aider ce type d’enfant. Également, m’appuyant sur l’intérêt démontré de l’équithérapie dans la prise en charge de ces pathologies et sur le cheval lui-même dans ses liens avec la musique, j’ai imaginé un dispositif original alliant les deux disciplines.
Dans le premier temps de ce mémoire, nous verrons donc que la musique détient un pouvoir majeur sur nos neurones, qu’elle est une communication non verbale qui permet de se connecter facilement et immédiatement, qu’elle peut déclencher des émotions, des sensations, du mouvement et que son influence et ses bienfaits sur notre santé sont prouvés et utilisés par les humains depuis des millénaires.
Nous verrons ensuite que les recherches sur les interactions précoces démontrent que la musicalité est présente dès la conception et dans les premières relations mère enfant. Dans ce premier duo musical, l’accordage et la synchronie sont nécessaires pour faire la découverte du partage émotionnel et de l’altérité et ainsi pour le bon développement de l’enfant dans tous les domaines. Les enfants qui souffrent de handicaps ont d’autant plus besoin de vivre des moments de synchronie que leurs déficiences les entravent dans cet éprouvé.
Partant de toutes ces constatations et pour terminer, je présenterai le cadre et les objectifs de mon stage qui s’est déroulé dans un centre d’équithérapie auprès d’enfant souffrant de handicaps (polyhandicap et autisme).
J’ai pu constater les bienfaits de la musicothérapie et que la musique était l’outil parfait pour remettre de la synchronie dans un mécanisme rouillé, accidenté ou grippé. L’association avec l’équithérapie a été riche et particulièrement intéressante. Le cheval est apparu comme un appui, véritable prothèse corporelle et auxiliaire psychique venant en renfort de sensations motrices, rythmiques et sonores. Il a été également un médiateur musical en synergie avec le musicothérapeute.
Ainsi l’association des deux disciplines, la musicothérapie et l’équithérapie, s’est montrée particulièrement pertinente pour permettre à ces enfants d’éprouver la synchronie et d’accéder au partage émotionnel.

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info