Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Lena LORENZ
Soutenu juin 2017
 
  "Comment la musicothérapie permet à des adultes en psychiatrie de s’ouvrir aux autres"

Mention
Très Bien avec encouragements du jury

 
Résumé

Le but de mon projet est d’établir comment aider l’adulte en soin psychiatrique à s’ouvrir aux autres, à prendre confiance en lui, à dépasser ses limites, tout cela grâce à un travail sur le corps, le psychique et les émotions. Ce travail, basé en grande partie sur la musicothérapie, est le fruit d’une grande réflexion tant dans sa mise en place que dans sa durée.
J’ai observé que la plupart des patients ont des difficultés à s’ouvrir aux autres, quel que soit leur âge et le niveau de leur handicap. J’ai pu observer leurs difficultés à s’exprimer, à faire preuve de patience, à utiliser leur imagination et leur créativité, à se faire confiance ainsi qu’aux autres. Qu’il s’agisse d’une action ponctuelle ou récurrente, ils semblent « embarrassés » par ce manque de confiance en eux et d’ouverture aux autres. S’ouvrir aux autres, est une chose primordiale pour apprendre à s’aimer soi-même. Les ateliers de musicothérapie peuvent aider l’adulte porteur de handicap à « se saisir » de son corps, se valoriser, prendre confiance en lui pour l’amener à une ouverture physique et psychique envers les autres. Cela pourra le conduire, par la suite, à s’ouvrir au monde qui l’entoure et à faire attention aux personnes autour de lui.
C’est en partie grâce aux séances de musicothérapie, que tous les patients se sont ouverts à l’autre d’une manière ou d’une autre, chacun ayant son propre rythme. Je laisse une place importante à la parole et à l’expression de chacun. Une expression verbale, picturale et instrumentale.
La musicothérapie est un moyen de leur permettre d’avancer dans leur histoire. Chaque personne est différente et donc prend contact avec le monde extérieur différemment, à sa manière, en fonction de ses envies et de ses capacités. L’important est qu'il se produise « un petit quelque chose » avec le patient durant le temps passé ensemble. Ce « quelque chose » est difficile à résumer tant les formes qu'il peut revêtir sont multiples, mais il s'agit toujours d'expression et de relation. En tant que musicothérapeutes, nous sommes autant au service d'un symptôme que d'un désir qui émerge et que nous contribuons à faire s'exprimer.
Dominique Dirrenberger, auteur de « Vivre en paix », nous explique l’importance d’une relation sociale et familiale pour chaque individu, « L’être humain a besoin d’être en relation avec les autres parce que dès avant sa naissance, il reçoit la vie de deux personnes distinctes et grandit dans la dépendance à sa mère d’abord, puis à son père et aux personnes de son entourage. Le lien émotionnel, amical, social ou familial est nécessaire à une vie harmonieuse pour chaque être humain malgré les difficultés à laisser apparaitre certains sentiments. La musicothérapie est un outil qui permet cette meilleure coordination entre les êtres.
Nous vivons dans un monde dans lequel on nous fait croire qu’il faut être le meilleur pour bien se faire noter et être aimé des autres. Tout est fondé sur l’apparence sociale qui découle de la compétition et de la concurrence. Malheureusement, cette recherche de la performance amène chacun d’entre nous à un « chacun pour soi », c’est à dire à la solitude. La maladie peut également amener à la solitude. Je me suis permis de citer ce passage comme illustration de mon mémoire. La démarche thérapeutique, c'est apprendre à s'écouter profondément, afin de choisir sa vie à partir de ses besoins réels et non pour le regard des autres. La musicothérapie est un des moyens pour y arriver.

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info