Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Diana LANDRE
Soutenu juin 2015
 
  "La musicothérpie et l'autisme : A l'écoute de l'Autisme"

Mention
Bien

 
Résumé

La musicothérapie agit de différentes manières sur le développement des participants. Elle peut permettre d’améliorer les relations sociales, la confiance en soi ses aptitudes communicationnelles et cognitives, motrice son degré d’attention et de créativité, Faire ou refaire découvrir son propre corps et l’espace qu’il l’entoure. Pour cela j’utilisais des musique différentes rythmiquement parlant leur permettant de courir sauter marcher en fonction de la musique diffusé, travaillant ainsi la synchronisation. Je les invitais également à danser sur différentes musique, d’être parfois dans l’imitations et ainsi leur permettre de développer leur capacité d’imitation de créativité mais aussi à la fois d’être à l’écoute de la musique.

Mais elle peut permettre également la diminution des comportements stéréotypés, des comportements inadaptés du à l’anxiété au stress, l’agitation etc. Dans la mesures ou chacun avait des objectifs différents j’ai du adapter selon eux les activités aussi bien dans le fond que dans la forme.

Il est vrai que la durée limité des séances ne me permettait pas d’exploiter et d’explorer tout le potentiel de chaque jeune mais je pu observer qu’il était important d’introduire les plus souvent possible des activités autours du chant notamment des chansons lente et courtes énoncer clairement toujours en concordance avec le contexte actuelle et/ou l’activité en cours car cela se révélait bénéfique par la suite

En ce qui concerne l'écoute musicale  c’était là perçu avant tout comme « la capacité d’être seul en présence de l’autres » (winnicott) mais également comme une expérience émotionnelle partagée. La dernière partie leur permettait de se recentrer sur eux même sans stéréotypies d’être à l’écoute leur environnement.

Pour travailler la communication dans le groupe j’ai dû en premier lieu leur faire travailler la notion de groupe. Apprendre à jouer avec l’autre pour ne pas avoir peur de l’autre fut la ligne directive à suivre au travers des différentes activités menées.
Mettre en lien les différentes informations pour s’adapter à la personne autiste, échanger avec être à l’écoute de ses envies m’a demandé de me détaché de mes propres représentations que je me faisait de la personnes autiste, afin d’optimiser mon accompagnement. L’observation est une qualité très importante puisqu’elle permet d’optimiser nos actions. En effet la qualité de nos actions envers la personne autiste ne résulte que de la qualité de nos observations et de ce que nous en faisons.
La mise en commun des observations permet de se dégager de ses préjugés, de se délester de ses ressentis.
Par ces divers points de vue j’ai su repérer des supports en musicothérapie vis-à-vis des résidents afin de prendre en compte, leur rythme et leur authenticité.

Travailler au sein de la structure a été pour moi riche en expérience, Il ne s’agissait pas que qu’être sensible au projet individualisé des personnes prisent en charge ou de participer à la construction de ce dernier, mais c'est aussi savoir s’adapter à l’autre prendre conscience de son rythme de ses envies afin de répondre a ses objectifs à lui, connaître son fonctionnement sa manière d’agir et de réagir pour savoir rebondir si besoin est, C’est par le biais de la formation et de mon expérience acquise sur le terrain de stage que j’ai pu acquérir un savoir être et savoir faire professionnels

Leur permettre d’exprimer leurs émotions à travers la musique fut un travail professionnellement comme personnellement très enrichissant que, à plus grande déception je n’ai pas pu explorer en profondeur car cela demandais d’avantage de temps. Cette frustration, installé dès le début de mon stage fut aussi ma plus grande motivation explorer un maximum les possibilités d’actions et puiser les ressources de chacun.

L’expérience acquise sur mon terrain de stage m’a permis de travailler champs (chants, la dance l’écoute musicale d’élaborer des écrits professionnels (synthèses d’activités). Je pense avoir acquis le savoir nécessaire à la réalisation de ces écrits et la mise en place d’une séance de musicothérapie.
Les différents accompagnements que j’ai pu effectuer sur mon lieu de stage m’ont permis d’élargir mes compétences professionnelles mais aussi de délimiter mon champ d’action. L'échange aussi multiple qu'il soit avec les différents membres de l'équipe pluridisciplinaire à favoriser mon intégration au sein du groupe. De ce fait, j’appréhende avec plus d’aisance les différents publics et leurs problématiques. J’ai ainsi pu au travers des différentes expériences, construire mon identité professionnelle.
Les apports théoriques de la formation m’ont permis d’acquérir de nouveaux savoirs et de réfléchir sur ma pratique professionnelle, de partager mon expérience et ainsi d’améliorer mon accompagnement auprès du public accueilli. J’ai par le biais de la formation appris à ajuster mes pratiques et mettre en relation les apports théoriques de la formation et le terrain. J’ai également pu apprendre à prendre du recul sur mes ressentis, mes impressions et représentations et adopter une logique de remise en question permanente sur les comportements à adopter dans ma pratique professionnelle.

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info