Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Juliette TOURRET
Soutenu juin 2015
 
  "L'oreille du coeur Quand la Psych'ose sa "partition intérieure"

Mention
Très Bien

 
Résumé

« Je me sens libre » • « Ça me donne confiance » • « Ça me libère de mes mauvaises pensées » • « Ça nous aide à devenir plus autonome » • « Une nouvelle façon de laisser émerger ce qu’on a en soi» • «On se sent plus serein » • «Ça détend et ça réveille en même temps du coup il y a des choses qui sortent toutes seules » • « Je ne me sens pas jugé alors je me sens bien » • « Le piano me permet de libérer toute la noirceur que je peux éprouver sans faire de mal à personne » • « Quand je joue du piano j’ai les pensées au repos » • « Quand je joue du piano je me sens splendide » • « Je ne pensais pas avoir ce rapport-là à la musique » paroles de personnes que j’accompagne sur le chemin de leur ”partition intérieure”.

Et si l’opportunité de créer sa propre musique, de se retrouver face à face avec elle, autrement dit d’explorer, de déchiffrer, d’oser sa ‘’partition intérieure’’ via le piano1, dans un cadre dénué de jugement critique, tout en bénéficiant de certains éléments techniques, s’avérait un moyen pour la personne quelle qu’elle soit d’entrer en contact avec son être profond, avec sa propre résonance, avec sa part de vérité ? Un moyen d’être là, ici et maintenant ? Un moyen de libérer son esprit pour finalement accueillir cette part indicible d’être ? Un moyen de donner vie et sens à sa singularité tout en renouant avec ce qu’il y a d’universel en soi ? Un moyen au fond de s’accorder à ‘’Soi-m’aime’’ pour tenter de s’accorder plus justement avec l’Autre ? Un moyen d’atténuer la douleur d’être au monde ? Un moyen enfin tout simplement de relancer le désir, de prendre du plaisir et de trouver sinon la paix du moins le calme ?

Tellessontlesquestionsquifondentmonapproche ‘’L’oreille du coeur‘’, qui jalonnent le travail que je mène avec mes élèves de l’École de musique où j’enseigne le piano et qui m’ont particulièrement guidée dans mon travail auprès des deux personnes atteintes de psychoses dont je vais présenter le cas dans ce Mémoire.

 

_______________________________________________

1) Je parlerai ici en premier lieu du piano étant donné qu’il est l’instrument que j’enseigne et sur lequel j’aifondémonapproche”L‘oreille du coeur”sachantquelestoutespersonnesque j’accompagne ont choisi de pratiquer cet instrument. Nous verrons cela dit qu’il n’est peut-être au fond qu’un point de départ et d’ouverture vers un champ d’explorations musicothérapeutiques beaucoup plus

 

 

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info