Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Baptiste DELAPIERRE
Soutenu juin 2014
 
  "Voyage Sonore Pratique de musicothérapie"

Mention
Passable

 
Résumé

Ce mémoire rend compte de ma pratique du voyage sonore dans le cadre de la formation au Centre International de Musicothérapie (CIM). Ces deux ans d’apprentissage m’ont véritablement permis de mûrir ce projet et de le proposer aujourd’hui en séance.
Le voyage sonore est une proposition de musicothérapie réceptive, où le receveur, en état de relaxation, écoute une composition acoustique, spontanée et multi-instrumentale. Ces séances invitent le patient à ressentir la vibration sonore dans tout son corps et à entrer dans une introspection profonde lui permettant de toucher les causes psychosomatiques de ses problèmes.
Je choisi de travailler avec des instruments acoustiques pour la richesse de leurs  vibrations, et de leurs harmoniques. Le didgeridoo est un bon exemple d’instrument naturel produisant des sons variés et puissants pouvant ramener à des sensations archaïques.
Les diverses expériences et retours de séance montrent que les vibrations induisent des résonances intimes chez le receveur et peuvent révéler des mémoires émotionnelles ou physiques, matière d’un travail en musicothérapie.
J’en viens à me questionner sur l’impact vibratoire des sons acoustiques sur le corps et l’esprit humain, dans un cadre thérapeutique et particulièrement celui du didgeridoo.
Pour y répondre, je vais d’abord développer les qualités et potentialités de la “matière sonore”. Ensuite, j’aborde la question du pouvoir de guérison des sons en présentant les effets physiques et subtils de la vibration acoustique, dont celle du didgeridoo. D’autres exemples de pratiques thérapeutiques utilisant les sons viendront étayer mon propos.
Puis, je relaterai mon cheminement vers la forme actuelle du voyage sonore dont l’essentiel de ma pratique se concentre  sur l’étude du cas d’Evelyne.
Par ailleurs, un stage d’observation d’une semaine auprès de deux musicothérapeutes au service de psychiatrie du CHS Mazurelle de La Roche-sur-Yon, m’a ouvert sur d’autres manières de concevoir cette profession et m’a aidé à me positionner dans ma pratique du voyage sonore.


« Le son est une forme d’énergie, […] comme les vagues qui se déplacent sur un champ de blé sous l’effet du vent ; c’est un mouvement, tantôt ici, tantôt là-bas plus loin,
mais les tiges restent enracinées dans le sol. »
Peter Guy MANNERS

 

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info