Centre International de Musicothérapie    
 
 
Mémoire de Jean-Marc SELLAPIN
Soutenu juin 2014
 
  "Polyhandicap et Musicothérapie. L'espace de la Rencontre"

Mention
Très Bien avec encouragements

 
Résumé

Avec ce stage en Maison d’Accueil Spécialisée (Personnes polyhandicapées), j’allais découvrir un monde qui m’était totalement inconnu et qui me remplissait d’appréhension….et, il y eut la rencontre avec les patients dans le cadre de mes séances de musicothérapie…
Mon intervention se fondait sur l’hypothèse suivante : les personnes se saisiraient de ces moments pour se poser en tant que sujet et découvrir leur environnement dans un rapport de créativité. J’espérais ainsi les aider à appréhender le réel extérieur autrement qu’en s’en protégeant et donc de nourrir en eux le sentiment de continuité d’exister. J’ai fait reposer mon argumentaire tout particulièrement sur le concept « d’espace potentiel » développé par D.WINNICOTT.
Pour que le projet de stage soit musicothérapeutique, j’ai commencé par définir un cadre d’intervention suffisamment clair. C’était nécessaire pour l’équipe qui m’accueillait : il s’agissait bien de séance de musicothérapie et non d’un temps occupationnel musical. Mais ce cadre d’intervention était surtout essentiel pour la rencontre que j’escomptais avec les patients.
A l’instar de la « préoccupation maternelle » dont parle WINNICOTT, je me sentais là, présent pour les personnes de mon groupe. C’est sans doute cette posture qui m’a conduit à faire appel à la théorie de l’ISO de BENENZON pour l’élaboration de mes montages sonores. Je voulais leur offrir une musique qui leur parlait.
Mes séances de musicothérapie furent l’occasion de belles rencontres avec les personnes du groupe. Ils n’avaient pas les mots pour dire mais ils se sont exprimés en tant que sujet ; cela me laisse croire qu’ils ont vécu ces séances dans un mode de perception créatif.

 

 
  
 
     
© Tous droits réservés 2002/2017    www.musicotherapie.info